D’Alembert et les débuts de l’Encyclopédie : le jeudi 13 octobre 2016 à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon

Tricentenaire de la naissance de D’Alembert

jeudi 13 octobre 2016

Palais Saint-Jean

4 av. Adolphe Max 69005 Lyon

9h – 18h

D’Alembert et les débuts de l’Encyclopédie

Préambule : Le 16 novembre 1717, ce sera le tricentenaire de la naissance de D’Alembert. Comme dans la bossa nova, il est utile d’entamer la musique de cette célébration avec un quart de temps d’avance. Dès cet automne 2016, l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon ouvre le bal. Le colloque qui va se tenir s’intéressera particulièrement aux débuts de l’Encyclopédie. Quand paraît le tome I, le 28 juin 1751, D’Alembert, âgé d’à peine 34 ans, a déjà derrière lui un brillante carrière de mathématicien, avec notamment son Traité de dynamique publié en 1743. Il a reçu un prix de l’Académie de Berlin, est entré en relations avec Frédéric II, est membre de plusieurs académies prestigieuses. A l’étranger, il est plus connu que Diderot, l’autre directeur de l’Encyclopédie. Il coordonne les parties mathématique et physique, mais intervient aussi dans d’autres champs, notamment philosophiques. C’est lui qui rédige le « Discours préliminaire ». Malgré les nombreuses études, souvent remarquables, effectuées par des historiens, des philosophes, des scientifiques et des littéraires depuis deux siècles et demi, il reste encore bien des points obscurs sur ces débuts de l’aventure encyclopédique. Nous allons donner quelques coups de projecteur sur la première moitié de la décennie cinquante et y inclure quelques autres surprises, notamment à la mort du savant.

9h : Accueil

9h30 – 12h15

Alexandre Guilbaud : « La contribution de D’Alembert dans l’Encyclopédie : bilan des recherches sur l’inventaire de ses articles et premières tendances »

Jean-Pierre Schandeler : « L’inclusion du Prospectus de l’Encyclopédie dans le Discours préliminaire : pourquoi des variantes dans les variantes ? »

Irène Passeron : « Le système figuré, et après ? ce que le système figuré du tome I figure et ce qu’il ne figure pas »

14h – 17h30

Marie Leca-Tsiomis : « L’art de la riposte : les textes d’escorte du tome III de l’Encyclopédie »

Marie Jacob : « D’Alembert, l’Académie des sciences et l’Encyclopédie »

Pierre Crépel : « Les personnages mystérieux de l’affaire D’Alembert-Tolomas (1755) »

Denis Reynaud : « La dernière charade de D’Alembert »

17h30 : Discussion générale

Séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie » : le programme 2016-2017

Ce séminaire consacré à l’Encyclopédie et ouvert il y a cinq ans, est régulièrement suivi par un auditoire de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de doctorants de différentes nationalités et de différents horizons. L’Encyclopédie étant, par définition, multiple, elle appelle la réflexion collective menée au séminaire, les échanges suivis entre spécialistes, grâce à la régularité des rencontres et aux débats qui s’y mènent. Les membres du séminaire participent au projet ENCCRE (Edition numérique collaborative et critique de l’Encyclopédie, voir http://enccre.academie-sciences.fr/) qui concrétise et développe cette approche et répond à cette multiplicité. Ce projet est entré dans sa phase de réalisation et sera présenté au public le jeudi 19 octobre 2017.

Il s’agit désormais de travailler sur les articles eux-mêmes, non seulement leur(s) auteur(s), mais aussi leur contenu, leur inscription dans les débats d’époque, leurs enjeux manifestes ou latents, leur inscription dans les polémiques, leur originalité, etc.

Les séances de 2016-2017 présentent de nombreuses facettes du projet encyclopédique : polémique ou thématique (morale, jeu, musique, littérature, théologie, arts du livre, théâtre, hippiatrie, économie, médecine, balistique…), articulées à l’annotation critique d’un ou plusieurs articles.

PROGRAMME

Les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie, UPMC (métro Jussieu) à Paris, une fois par mois ou plus, le vendredi, de 10h30 à 17h.

Vendredi 14 octobre 2016, 10h30-17h30 (exceptionnellement, cette séance aura lieu à Lyon, à l’Académie des sciences, belles lettres et arts, dans le Grand Salon du Palais Saint-Jean, 4 av. Adolphe Max, Lyon, 5e)

  • Pierre Chartier (U. Denis Diderot) : « article INTOLÉRANCE, (Morale.), de Diderot »
  • Thierry Depaulis (Musée Suisse du Jeu) : « article Cartes (Jeux) et Explication des Planches du Cartier »
  • Maxime Triquenaux (U. Lyon 2): « article CONVERSATION, ENTRETIEN, (Gramm.), de D’Alembert »
  • Frédéric Magnin : (CNRS, IMBE, U. Aix-Marseille) : « articles Pasterme de Manege, TROT, en terme de Manege, AMBLE, en langue de Manege, GALOP,  (Manége.) ».

Vendredi 18 novembre 2016, 10h30-17h, à l’UPMC

  • Geneviève Cammagre (U. Toulouse Le Mirail) : « articles BIZARRE, FANTASQUE, CAPRICIEUX, QUINTEUX, BOURRU, (Gramm.) de Diderot, et QUINTEUX CAPRICIEUX, FANTASQUE, BOURRU, BISARRE, (Synonym.) de Jaucourt »
  • Liliane Picciola (U. Paris-Ouest-Nanterre) : « l’article TRAGÉDIE, (Poésie dramatique.), de Jaucourt »
  • Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine) : « les articles Bibliomane, BIBLIOMANIE »
  • Sophie Lefay (U. d’Orléans) : « articles de Marmontel : Critique, Définition, Didactique, etc. »

Vendredi 9 décembre 2016, 10h30-17h, à l’UPMC

  • Julien Dubruque (Centre de Musique Baroque de Versailles) : « les entrées Opéra de Jaucourt »
  • Christophe Corbier (CNRS, CRAL, Ehess) et Malou Haine (U. L. de Bruxelles) : « articles TETRACORDE et SYRINX »
  • Raphaël Mandressi (CNRS, Centre A. Koyré, Ehess) : «  l’article CADAVRE »
  • Fabienne Le Bars (Bibliothèque nationale de France) : « l’article RELIEURE »

Dates du semestre suivant : 20 janvier, 10 février, 24 février, 10 mars, 31 mars.

Le séminaire est organisé par Marie Leca-Tsiomis (CSLF, U. Paris Ouest-Nanterre), Irène Passeron (CNRS, IMJ-PRG), Alain Cernuschi (U. de Lausanne) avec le soutien de la Société Diderot, du Comité D’Alembert de l’Académie des sciences, et de l’Institut de Mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche.

Anne-Marie Chouillet, l’ouverture d’esprit en héritage

Portrait-visage-AMC-mars2016Anne-Marie Chouillet s’est éteinte le 14 mai.
Fondatrice de la Société Diderot, et de la revue Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, elle a œuvré durant toute sa vie pour la connaissance du grand dictionnaire des Lumières et de son principal maître d’œuvre. Spécialiste de Diderot, de l’Encyclopédie, elle le fut aussi de la presse du XVIIIe siècle, puis des études sur Condorcet et sur D’Alembert. C’est sa rigueur de mathématicienne, couplée au goût des beaux ouvrages, qui a contribué à poser les fondations des œuvres complètes de ces derniers.
Instigatrice de nombreux travaux collectifs, dont la publication des grandes correspondances (D’Alembert, Condorcet), elle fut à l’origine de certains colloques parmi les plus novateurs sur ses sujets ; furent publiés Le colloque international Diderot (1985), La matière et l’Homme dans l’Encyclopédie (1997). Outre le Voyage à Bourbonne, à Langres et autres récits de Diderot (1989) et son Autour du Neveu de Rameau de Diderot (1992), elle a publié L’Almanach anti-superstitieux de Condorcet (1993) et un très grand nombre d’études dix-huitiémistes, comme de contributions à la grande édition de Diderot, dite DPV, avec Jacques Chouillet. Trésorière de la Société française d’étude du XVIIIe siècle, puis de la Société internationale, plus de vingt-cinq ans directrice de RDE, elle a aimé faire se rencontrer les chercheurs et rendre possible des réalisations au long court, scellées par l’amitié et la fidélité.
Même si ces dernières années, son état de santé ne lui permettait plus la même activité, Anne-Marie Chouillet est aussi associée au projet ENCCRE. En effet, le colloque qu’elle avait conçu et organisé – qui s’est tenu à Jussieu en 2001 – avait pour titre L’Encyclopédie en ses nouveaux atours électroniques : vices et vertus du virtuel, (RDE, 2002). C’est de là que sont parties les réflexions, les critiques, les enthousiasmes, les déterminations multiples qui ont donné naissance à notre projet actuel. ENCCRE doit beaucoup à Anne-Marie qui avait su fédérer autour de l’Encyclopédie et de sa revue, autant de chercheurs, littéraires aussi bien que mathématiciens, de tous pays et de toutes générations. Merci, chère Anne-Marie !

Parution de l’ouvrage Voltaire dans l’Encyclopédie

OF_Voltaire_Encyclopedie_CVVient de paraître : Olivier Ferret, Voltaire dans l’Encyclopédie, Paris, Société Diderot, 2016. ISBN 978-2-9543871-0-9.

Débutant à un moment où l’Encyclopédie affronte l’hostilité grandissante des autorités, la participation de Voltaire est annoncée avec un faste à la hauteur de sa célébrité et de son importance pour l’entreprise. Au-delà, en effet, de la quarantaine d’articles qu’il rédige, de nombreux autres s’inspirent de ses œuvres, dont ils reprennent souvent de larges extraits. Olivier Ferret étudie ici, dans toutes ses dimensions, la présence de Voltaire dans le Dictionnaire raisonné et met notamment en lumière le rôle déterminant de Jaucourt dans la diffusion des écrits voltairiens. Il éclaire ainsi la « manufacture » de l’Encyclopédie et montre comment celle-ci perpétue l’image d’un Voltaire poète et historien alors qu’il est en passe de s’imposer comme l’« oracle des nouveaux philosophes ».

Flyer_A4_Voltaire_Encyclopedie_avec_Sommaire

L’exposition « F.-B. De Felice, un médiateur culturel dans l’Europe des Lumières » s’installe à Paris (13 mai – 1er octobre 2016)

L’exposition « F.-B. De Felice, un médiateur culturel dans l’Europe des Lumières » – déjà présentée en Suisse, après Yverdon, à Porrentruy et à Sion, et en Italie à Rovereto (version italienne des panneaux) – va s’installer plusieurs mois à Paris :  à la Bibliothèque du Protestantisme français, à la rue des Saints-Pères, du 13 mai prochain jusqu’au 1er octobre. Le vernissage aura lieu le jeudi 12 mai 2016, probablement vers 18h30, sous la houlette de Mme Isabelle Sabatier, Présidente de la SHPF (Société de l’histoire du protestantisme français).

Changer la façon commune de penser