Pleins et déliés dans les manuscrits de D’Alembert

Couverture Genesis 34L’intégralité du numéro 34 de la revue Genesis est à présent librement consultable à l’adresse http://genesis.revues.org/585.

Vous y trouverez en particulier  l’article « Pleins et déliés dans les manuscrits de D’Alembert » par Olivier Ferret, Alexandre Guilbaud, et Irène Passeron, dont voici le résumé :

Les manuscrits de D’Alembert, correspondance, notes et brouillons ou écrits inédits et projets de rééditions, soulèvent la question de leur histoire et de leur statut dans son œuvre. Ils constituent une source riche et complexe : révélatrice de sa façon de travailler mais dont l’hétérogénéité doit être évaluée. Écrits « scientifiques » et « littéraires », zones compactes et facilement identifiables aussi bien que sous-groupes de manuscrits parsemés et lacunaires paraissent souvent inclassables. Nous rendons compte de ces « pleins et déliés », de leurs promesses et de leurs exigences à partir de trois cas : les manuscrits scientifiques de D’Alembert, témoins de l’évolution de son mode de rédaction et de publication ; les copies corrigées de ses articles de l’Encyclopédie, préparatoires à une réédition organisée du même type que celle entreprise dans ses Mélanges ; les versions manuscrites, enfin, de certains de ses Éloges, témoins singuliers de son économie d’écriture.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *