Lagrange 17 mai 2013

De D’Alembert à Lagrange, il n’y a qu’un pas (et beaucoup de lettres) :

SEMINAIRE D’HISTOIRE DES MATHEMATIQUES
DE L’INSTITUT HENRI POINCARE

11, rue Pierre et Marie Curie, Paris 5e

(vendredi, de 14 h à 18 h 30, en général dans l’amphi Darboux)

www.ihp.fr/seminaire/SHM

17 mai 2013 – journée entière.  Lagrange (1736-1813) : bilan historiographique et recherches récentes

(séance préparée par Christian Gilain)

9 h -10h30 : – Luigi Pepe (Université de Ferrare), « Les recherches sur la biographie de Lagrange »

– Jean Mawhin (Université de Louvain), « Calcul des variations et  mécanique analytique chez Lagrange, de Turin à Paris, via Berlin »

10 h 30 –11 h : Pause café

11 h  – 12 h 30 : – Jacques Laskar (Observatoire de Paris), « Lagrange et la stabilité du système solaire »

– Catherine Goldstein (Institut de mathématiques de Jussieu), « Lagrange et l’arithmétique : un bilan historiographique »

14 h -16h : – Marco Panza (IHPST), « La théorie des fonctions analytiques de   Lagrange : couronnement et déclin d’un programme fondationnel »

– Jean Delcourt (Archives Henri-Poincaré), « Lagrange et la géométrie : une théorie du contact »

– Jean-Luc Chabert (Université de Picardie), «  Lagrange et l’analyse  numérique des équations »

16 h –16 h 30 : Pause café

16 h 30 – 18 h 30 : Table ronde : « Lagrange et l’historiographie des mathématiques : XIXe siècle versus XVIIIe siècle ? », avec, outre les conférenciers,  Guillaume Jouve (Université d’Artois), Marie-José Durand-Richard (SPHERE), Maria Teresa Borgato (Université de Ferrare).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.