Archives par mot-clé : Encyclopédie

Séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie » : le programme de janvier-juin 2016

Les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie (métro Jussieu) à Paris, couloir 15-16, 4e étage, salle 413, une fois par mois au moins, le jeudi ou vendredi, de 13h30 à 17h
(sauf la dernière séance, 9h-17h), afin de permettre à ceux qui demeurent loin un retour après la séance.

Jeudi 21 janvier 2016, 13h30-17h

  • Marie Leca-Tsiomis et al. (U. Nanterre CSLF ) : « L’article ENCYCLOPÉDIE » : annotation à plusieurs mains (astronomie, physique, manufacture en soie, musique et langue) »
  • Colette Lelay : (Centre François Viète, U. Nantes) : « L’article Lune ».

Vendredi 19 février 2016, 13h30-17h

  • Daniel Roche, (Coll. de France) : « Le Cheval et les philosophes »
  • Marion Chottin (Cnrs) : « L’article Aveugle ».

Vendredi 18 mars 2016, 13h30-17h

  • Alain Sandrier (U. Nanterre CSLF ) : « L’article PRÊTRES ».
  • Georges Dulac (Cnrs) : « Article  RUSSIE et quelques autres ».

Jeudi 21 avril 2016, 13h30-17h

  • Rémi Franckowiack (U. Lille-1) « ALSACE et autres articles miniers ».
  • Pierre Chartier (U. Denis-Diderot) : « L’article INTOLERANCE »

Jeudi 19 mai, 13h30-17h

  • Hugues Chabot (U. Lyon-1) : « Articles sur le froid ».
  • Michael Bycroft  ( U. of Warwick) : « Articles sur les pierres précieuses »

Vendredi 17 juin, 10h-17h

  • Stéphane Schmitt (Cnrs) :« Articles d’histoire naturelle ».
  • Adrien Paschoud et Barbara Selmeci-Castioni, (U. de Lausanne) : « articles Allégorie, Egypte et Egyptiens, Emblème, Hypotypose, Vision ».
  • Fabrice Moulin (U. Nanterre, CSLF ) : « Architecte »

Séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie » : le programme complet pour 2015-2016

Le séminaire, ouvert il y a quatre ans, est régulièrement suivi par un auditoire de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de doctorants de différentes nationalités et de différents horizons.

L’Encyclopédie, par définition, est multiple et appelle la réflexion collective menée au séminaire, les échanges suivis entre spécialistes, grâce à la régularité des rencontres et aux débats qui s’y mènent.

Les membres du séminaire participent au projet ENCCRE (Edition Numérique Collaborative et CRitique de l’Encyclopédie, voir http://enccre.academie-sciences.fr/) qui concrétise et développe cette approche et  répond à cette multiplicité. Ce projet est entré dans une phase de réalisation.

Il s’agit désormais de travailler sur les articles eux-mêmes, non seulement leur auteur, mais aussi leur contenu, leur inscription dans les débats d’époque, leurs enjeux manifestes ou latents, leur inscription dans les polémiques, leur originalité, etc.

Les séances de 2015-2016 présentent de nombreuses facettes du projet encyclopédique : polémique ou thématique (astronomie, littérature, théologie, art, théâtre, pierres précieuses, économie, médecine, balistique…), articulées à l’annotation critique d’un ou plusieurs articles.

Programme 2015-2016

Les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie (métro Jussieu) à Paris, couloir 15-16, 4eme étage, salle 413, une fois par mois, le jeudi ou vendredi, de 14h à 18h (sauf la première séance, vendredi 20 novembre, qui aura lieu de 15h à 18h)

Vendredi 20 novembre 2015, 15h-18h

  • Denis Reynaud (U. Lumière-Lyon2) : « L’article CRETINS (Hist. mod.) et ses polémiques ».
  • Jean Souchay (Astronome, Observatoire de Paris) : « Les articles MARÉE et Nutations ».

Vendredi 4 décembre 2015, 14h-18h

  • Marie Leca-Tsiomis (U. Nanterre, CSLF) : « L’article ENCYCLOPÉDIE »
  • Catherine Maire (CNRS, EHESS, Paris) : « UNIGENITUS constitution, le dossier complet ».

Jeudi 21 janvier 2016, 14h-18h

  • Marie Leca-Tsiomis et al. : « L’article ENCYCLOPÉDIE » : annotation à plusieurs mains (astronomie, physique, manufacture en soie, musique et langue) »
  • Colette Lelay : (Centre François Viète, U. Nantes) : « L’article LUNE ».

Vendredi 19 février 2016, 14h-18h

  • Daniel Roche, (Coll. de France) : « Le CHEVAL et les philosophes »
  • Marion Chottin (Cnrs) : « L’article AVEUGLE ».

Vendredi 18 mars 2016, 14h-18h

  • Alain Sandrier (U. Nanterre, CSLF ) : « L’article PRÊTRES ».
  • Georges Dulac (Cnrs) : « Article  RUSSIE et quelques autres ».

Vendredi 8 avril 2016, 14h-18h

  • Fabrice Moulin (U. Nanterre, CSLF ) : « ARCHITECTE »
  • Pierre Crépel (Acad. Lyon) : articles à confirmer.

Jeudi 21 avril 2016, 14h-18h

  • Rémi Franckowiack (U. Lille-1) « ALSACE et autres articles miniers ».
  • Pierre Chartier (U. Denis-Diderot) : « L’article INTOLERANCE ».

Vendredi 13 mai 2016, 14h-18h

  • Pierre Frantz (U. Paris IV) : « Articles sur le théâtre »
  • intervenant à confirmer

Jeudi 19 mai 2016, 14h-18h

  • Hugues Chabot (U. Lyon-1) : « Articles sur le froid ».
  • Michael Bycroft  ( U. of Warwick) : « Articles sur les pierres précieuses ».

Vendredi 17 juin 2016, 14h-18h

  • Stéphane Schmitt (Cnrs) :« Articles d’histoire naturelle ».
  • Adrien Paschoud et Barbara Selmeci-Castioni, (U. de Lausanne) : « articles Allégorie, Egypte et Egyptiens, Emblème, Hypotypose, Vision ».

Séminaire Manufacture 8 février 2013 : Hisashi IDA

Séminaire Manufacture encyclopédique
Le vendredi 8 février 2013, à partir de 17H15 , séminaire1 organisé par Marie Leca-Tsiomis (CSLF, Paris Ouest-Nanterre) et Irène Passeron (IMJ, CNRS) avec le soutien de la Société Diderot. Au programme de ce séminaire :

Hisashi IDA, professeur à l’Université Aoyama-Gakuin (Tokyo)

« les différentes utilisations de Chambers par D’Alembert »

Résumé : Tout le monde sait que le projet de l’Encyclopédie a débuté par une traduction des dictionnaires anglais de Chambers et Harris. Mais, chose étrange, une étude systématique sur les emprunts à Chambers est encore à attendre. C’est pourtant elle qui fournira une base solide aux recherches sur les origines de la fabrication de l’Encyclopédie. Elle est aussi indispensable pour attribuer à un auteur ses contributions personnelles. Dans la prochaine séance, nous nous proposons de dresser, autour de la traduction de la Cyclopædia, une typologie des emprunts tant de Chambers que d’autres ouvrages, faits par D’Alembert notamment dans ses articles de physique et de mécanique. Ce sera une occasion, bien que modeste, de démontrer la possibilité toujours ouverte des recherches de fond sur les « sources » de l’Encyclopédie.

Pour plus d’information sur D’Alembert voir http://dalembert.obspm.fr/

Crédits photographiques :  ‘diderot sandals’, auteur : dedree, licence cc

  1. Empruntant l’expression à une lettre polémique de 1751 dans laquelle Diderot était ironiquement nommé « Directeur de la manufacture encyclopédique », Jacques Proust donna cet intitulé au second chapitre de son Diderot et l’Encyclopédie, où il traite de l’histoire commerciale de l’ouvrage, de ses souscripteurs, de sa réception, et de ses rapports avec le pouvoir. Si nous avons choisi cet intitulé pour le séminaire que nous vous proposons de rejoindre, c’est que le terme de « manufacture » nous renvoie à la fabrication du Dictionnaire raisonné et c’est bien ce qui nous intéresse. Sans nier l’importance des grands textes d’escorte et de présentation, « Prospectus », « Discours Préliminaire » ou « Système figuré et son explication », on a trop longtemps privilégié leurs lectures qui, à elles seules, ne rendent pas compte de la réalité de l’ouvrage, de la pratique de ses auteurs et de leurs évolutions, et, dans tous les cas, ne dispensent pas de l’observation du dictionnaire lui-même.
    Sans exclusive aucune, les recherches auxquelles nous vous proposons de vous associer porteront donc tant sur les sources de l’ouvrage que sur sa réception, sur les branches du savoirs que sur les collaborateurs, sur les volumes de planches que sur les volumes de discours.
    Mais pourquoi un « séminaire » ?
    Les études sur l’Encyclopédie ont connu au cours des dernières années un développement important et chacun d’entre nous y a œuvré à sa façon (articles, volumes, colloques, journées d’étude) et, la plupart du temps, dans son strict domaine de compétence. S’il nous paraît qu’un séminaire est nécessaire, c’est que l’Encyclopédie est, par définition, multiple, et qu’elle mérite qu’on lui consacre une réflexion collective, permettant une connaissance mutuelle et des échanges véritablement suivis entre spécialistes de champs ou de domaines différents, grâce à la régularité des rencontres (5 à 6 dans l’année) et aux débats qui s’y mèneront. []